Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : L'actu de l'Amérique latine
  • : Bienvenue sur le blog de l'actu de l'Amérique latine. Economie, politique, culture, environnement : les analyses de votre blog latino.
  • Contact

Le livre

Simon Bolivar
La conscience
de l'Amérique

Editions Toute Latitude
192 pp. - 17,80 €
Commander le livre
Les lettres et discours politiques essentiels du Libertador : la porte d'entrée désormais classique dans l'univers de Simon Bolivar et dans la pensée politique contemporaine en Amérique latine. Traduit et présenté par Laurent Tranier.

Recherche

Partenaires

Le blog de l'actu de l'Amérique latine, en partenariat avec :
.Les Editions Toute Latitude

16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 12:14

La violence, d'abord, celle qui touche les trafiquants et celle qui frappe aveuglément, par ricochet, les innocents qui se trouvaient là. Les effets dévastateurs sur la santé des consommateurs locaux, souvent très jeunes. La perte de confiance de la population dans des institutions impuissantes. La perte de légitimité des autorités trop souvent corrompues. La dérision enfin, quand le magazine Forbes place Barack Obama au premier rang des puissants de ce monde, le milliardaire mexicain Carlos Slim au 6e rang, Lula au 33e, Hugo Chavez au 67e, Nicolas Sarkozy au 56e et... le chef du cartel de Sinaloa, Joaquín Guzmán Loera, dit "El Chapo", un habitué de ces classements, au 41e rang.

Le Mexique est devenu le centre logistique de tous les trafics de stupéfiants américains. Les cartels sont plus ou moins identifiés, les trajets globalement connus, mais les autorités mexicaines sont dépassées.

Le 23 octobre 2009, une dépêche AFP reprise par Le Monde témoignait tout de même d'une victoire de la police des Etats-Unis : "plus de 3 000 membres des forces de l'ordre (agents fédéraux et officiers de police) ont été déployés dans 19 Etats américains au cours des deux jours de cette opération" qui a permis l'arrestation de "303 membres du puissant cartel mexicain "La Familia" et la saisie d'une grande quantité de drogue au cours d'une opération d'une ampleur inédite". Le procureur général des Etats-Unis, l'équivalent du ministre de la Justice, Eric Holder, expliquait que l'opération avait "permis la saisie de 3,4 millions de dollars en liquide, 144 armes, 109 véhicules, 331 kilos de métamphétamine, 62 kilos de cocaïne et 439 kilos de marijuana. Parallèlement, le chef de "La Familia", Servando Gomez-Martinez, a été inculpé par un grand jury à New York, avec trois autres membres du gang, de complot visant à importer de la cocaïne et de la métamphétamine aux Etats-Unis."

Une victoire à la fois importante et dérisoire face à l'empleur du trafic mais qui ne peut qu'encourager les autorités policières des deux côtés de la frontière... Car la lutte contre les trafiquants doit rester l'absolue priorité des deux gouvernements si l'on ne veut pas que le Mexique tout entier s'effondre ou se gangrène, remettant en cause la démocratie et la stabilité dans la région.

Le témoignage bouleversant du journaliste José Gil Olmos est à ce titre extrêment inquiétant, qui explique les menaces dont sont victimes les journalistes et la terreur à laquelle ils sont soumis, qui les contraint à l'autocensure et au silence sur la question du narcotrafic. Une nouvelle étape dans la dilution des cartels au sein d'un corps social mexicain gravement malade...

Partager cet article

Repost0

commentaires