Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : L'actu de l'Amérique latine
  • : Bienvenue sur le blog de l'actu de l'Amérique latine. Economie, politique, culture, environnement : les analyses de votre blog latino.
  • Contact

Le livre

Simon Bolivar
La conscience
de l'Amérique

Editions Toute Latitude
192 pp. - 17,80 €
Commander le livre
Les lettres et discours politiques essentiels du Libertador : la porte d'entrée désormais classique dans l'univers de Simon Bolivar et dans la pensée politique contemporaine en Amérique latine. Traduit et présenté par Laurent Tranier.

Recherche

Partenaires

Le blog de l'actu de l'Amérique latine, en partenariat avec :
.Les Editions Toute Latitude

1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 10:25
Malouines.gif649 morts côté argentin et 255 côté britannique. C'est le bilan de la "Guerre des Malouines" qui a opposé ces deux Etats en 1982, du nom de l'archipel au large de l'Argentine dont ils se disputent la souveraineté. Au départ : l'invasion par les forces de la dictature argentine de ce territoire de la Couronne oublié par la décolonisation et peuplé de quelques milliers de descendants britannniques. La riposte victorieuse de l'Angleterre thatchérienne a sonné le glas de l'expansionnisme des militaires argentins en même temps qu'il accélérait la chute de leur régime...

"Britannisation" des îles et exploration pétrolière

Au lendemain du conflit, les habitants des îles Malouines - Falklands en anglais - obtiennent une nouvelle Constitution qui leur donne la pleine citoyenneté britannique, une autonomie élargie, et les territoires reçoivent d'importants investissements de la métropole. La querelle, que tout le monde s'efforce d'oublier depuis près de trois décennies, rebondit début 2010 quand le gouvernement britannique autorise l'exploration pétrolière à proximité de l'archipel : elle a débuté le 22 février, conduite par la société Desire Petroleum. On sait depuis la fin des années 1990 que la région contient de vastes réserves de pétrole offshore - considérées comme équivalentes à celles de la mer du Nord - mais difficilement exploitables et pour un coût élevé. Les progrès technologiques et la hausse des cours du baril les rendent aujourd'hui attractives...

Vive réaction argentine et mise en cause du statut des îles

La souveraineté de la Couronne sur l'archipel, occupé par la force en 1833, a toujours été contestée par l'Argentine qui se fixe d'ailleurs dans sa Constitution l'objectif "permanent et irrévocable de retrouver la souveraineté sur les îles Malouines". Le conflit de 1982 n'en est que la manifestation la plus tragique, qui se prolonge régulièrement à l'ONU où une résolution est prise chaque année depuis 1965 invitant les deux parties à reprendre leurs négociations sur l'avenir de l'archipel et à s'abstenir d'ici là de toute modification unilatérale des données en jeu... Mercredi 24 février 2010, le Ministre argentin des Affaires étrangères a été reçu par le Secrétaire Général de l'ONU, Ban Ki-moon. Il lui a demandé de "faire valoir au Royaume-Uni, dans le cadre de ses missions de bons offices, la nécessité que cet Etat s'abstienne de commettre de nouveaux actes unilatéraux". Il a aussi demandé la reprise des négociations sur la souveraineté de l'île. Réponse britannique : Londres n'a "aucun doute sur sa souveraineté sur les îles Falkland. Cette position s'appuie sur le principe d'auto-détermination des peuples tel que défini dans la Charte de l'ONU. Il est également clair pour nous que le gouvernement des îles Falklands est habilité à développer une industrie des hydrocarbures dans ses eaux, et nous soutenons cette entreprise légitime sur le territoire des Falklands".

Le soutien unanime des pays latinos à l'Argentine

La confusion sur le statut international de l'archipel (entre légitimité historique des revendications argentines et souhaits d'une population essentiellement d'origine européenne), le soutien unanime et renouvelé de toutes les puissances sud-américaine (Lula et Hugo Chavez en tête), l'importance croissante de l'enjeu pétrolier, le fait que l'Argentine soit désormais une démocratie et que sa présidente, Cristina Kirchner, ait besoin de refaire l'unité de la nation autour d'elle... autant de paramètres qui compliquent le jeu britannique. S'ils sont en position de force sur le terrain, un nouveau conflit armé étant de toute façon exclu, leur position politique, morale et finalement juridique risque d'être ébranlée par cette controverse qui pourrait prendre de l'ampleur. Et menacer des intérêts que le profil bas adopté jusqu'à présent avait savamment entretenus. Les Britanniques n'ont cependant guère de raison d'évoluer pour l'instant, les Malouines restant une carte qu'ils joueront le moment venu, autour de la table de négociations...

Partager cet article

Repost0

commentaires