Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : L'actu de l'Amérique latine
  • : Bienvenue sur le blog de l'actu de l'Amérique latine. Economie, politique, culture, environnement : les analyses de votre blog latino.
  • Contact

Le livre

Simon Bolivar
La conscience
de l'Amérique

Editions Toute Latitude
192 pp. - 17,80 €
Commander le livre
Les lettres et discours politiques essentiels du Libertador : la porte d'entrée désormais classique dans l'univers de Simon Bolivar et dans la pensée politique contemporaine en Amérique latine. Traduit et présenté par Laurent Tranier.

Recherche

Partenaires

Le blog de l'actu de l'Amérique latine, en partenariat avec :
.Les Editions Toute Latitude

2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 10:47
"Le président du Honduras, Manuel Zelaya, a été renversé, dimanche 28 juin, par un coup d'Etat militaire et exilé au Costa Rica", écrivait Jean-Michel Caroit dans Le Monde du 29 juin. Avant d'expliquer que ce putsch était "appuyé par la Cour suprême et le Congrès honduriens". On peut y voir un nouveau méfait de la "oligarquia corrupta" que l'on croise trop souvent dans cette région, à l'égard d'un président qu'elle soutenait avant qu'il ne prenne un virage à 180 degrés et se rapproche d'Hugo Chavez. Avant qu'il n'organise aussi un référendum à la finalité ambigüe.

Ce coup d'Etat est inacceptable et doit être condamné : on ne bâtit rien de juste et durable sur le déni de démocratie et la violation de la légalité. Pour la même raison, Manuel Zelaya doit aussi renoncer clairement à son projet de référendum. Et s'engager à agir pour que les prochaines élections présidentielles se déroulent dans les meilleures conditions. Alors, le Honduras aura fait un pas dans la bonne direction et Manuel Zelaya trouvera la place qu'il mérite dans les livres d'histoire. Pour avoir fait reculer la pauvreté et progresser la démocratie durant son mandat...

A écouter : un extrait de musique Garifuna, ces descendants de naufragés noirs débarqués en 1635 sur l'île de Saint Vincent, dans les Caraïbes, et qui se sont mêlés aux Indiens Caribs rouges dont ils sont les héritiers :

Partager cet article

Repost0

commentaires